Sur la piste rouge | Bloguez.com

Beneath Burnished Moons

Added 23/9/2012

 


warrior

De doux baisers sur ses mains rugueuses
Habituées à faire ployer le bois de l’arc
Si sûres pour que les flèches soient victorieuses
Portant ainsi, du grand guerrier, la marque
Sa peau a la beauté du bronze, ses yeux de feu
Ressemblent à l’onyx, sur ses solides épaules
Coulent comme des rivières, ses longs cheveux
Noirs et luisants me frôlent
Lorsque nous sommes étendus sous les lunes dorées
Et que dans mes bras, il trouve le repos
Les épreuves et les guerres sont oubliées
Il peut s’abandonner et rêver sans maux

C’est un guerrier fort et de grande valeur
Mes baisers apaisent ses blessures
Qui couvrent son torse et son cœur
Je sens en lui des souffrances, des cassures
Ses oreilles sont remplies de vieux chants
Son cœur d’amour et sa chair de feux
Mon brave guerrier est devenu mon amant
Nous vieilliront ensemble, tous les deux
Parcourrons les montagnes et les vallées
Réunis pour toujours sous les lunes dorées

By La Belle Rouge
 
Suivez moi "Sur la Piste Rouge"
à cette adresse :

gif animé,flèche,Amérindiens

Category : Poèmes Amérindiens

Blog en Pause... Vacances

Added 30/7/2012

 


blog_en_pause,vacances

 



 
Merci à tous pour vos visites et vos gentils commentaires
Ce blog ne sera plus mis à jour
Les prochains articles seront publiés ailleurs…
Suivez moi sur "La Piste Rouge"
à cette adresse :

http://monazimba.fr


gif amérindien
Category : Non classé | Comments (709) | Write a comment |

Shawnee Lullaby

Added 4/11/2011


squaw,papoose,Shawnee,Amerindiens,montage,Monazimba,Freworks

Quand la lune est ronde au dessus des forêts
Et qu’il y a mille étoiles dans un ciel qui luit
On peut entendre un bruit, comme un chant discret
Emanant du lointain, celui d’une berceuse Shawnee

Le son ressemble à des pleurs accompagnant la brise
C’est comme un murmure porté par le vent de la nuit
Un appel du passé sur lequel on n’a pas de prise
Un souvenir fugace, celui d’une berceuse Shawnee

La légende raconte qu’il y a bien longtemps
Une squaw avait près d’elle un tout petit
Auquel elle chantait une chanson de l’ancien temps
Une vieille mélodie, c’était une berceuse Shawnee

Elle chantait toute la nuit d’une voix solitaire
Qu’elle devait partir vers l’Ouest, loin d’ici
Avec toute sa famille, quitter sa terre
Elle n’avait pas le choix, dans cette berceuse Shawnee

Aussi lorsque la nuit descend dans cette région de Wapakoneta
Et que la lune est pleine, ne soyez pas surpris
D’entendre dans le vent, un gémissement, le son d’une voix
C’est la squaw qui chante à son bébé une berceuse Shawnee

Traduction de L'Oeuvre de Paul A Drouillard

Suivez moi sur "La Piste Rouge"
à cette adresse :

http://monazimba.fr


gif amérindien

Category : Poèmes Amérindiens | Comments (309) | Write a comment |


| Contact author |