Sur la piste rouge | Bloguez.com

Ute Indian Tribe

Added 21/6/2011


Ute,bear dance,Utah,Amérindiens,danse de l'ours

La nation Ute s’était établie dans la région des "quatre coins" à la rencontre des états de l’Utah, du Colorado, du Nouveau Mexique et de l’Arizona, pendant près de 10000 ans. Ils parlaient la langue Shoshone qui fait partie de la même famille de langues que celles des Hopi, Bannock, Comanche, Chemehuevi, Goshute, Paiute, et bien sûr des Shoshones.
L’état de l’Utah a pris leur nom et ils ont enseigné à de nombreuses autres tribus indiennes leur danse sacrée de l’ours. Le grand ours demeure le symbole de la force et de l’unité du peuple Ute aujourd’hui car celui-ci croit encore que son frère ours possède de grands pouvoirs de guérison, une grande connaissance et une capacité à communiquer directement avec le monde des esprits.
La danse Ute de l’Ours est célébrée depuis des siècles, et aujourd’hui encore elle honore le Grand Ours, qui a été créé par Sinawaf, Celui qui est au-dessus pour apprendre au peuple Ute la force, la sagesse et l’art de survivre.
Dans le temps, elle était dansée au premier coup de tonnerre résonnant dans les montagnes et les préparatifs pour ce festival annuel se déroulaient tout au long de l’hiver. Autour des feux de camp rougeoyants, les conteurs racontaient cette ancienne histoire d’ours, et les chanteurs s’exerçaient aux chants pour la célébration à venir qu’ils devaient découvrir dans leurs visions et leurs rêves.
Lorsque arrivait enfin le temps de la Danse de l’Ours, les hommes préparaient méticuleusement la piste de danse, pendant que les femmes décoraient soigneusement leurs vêtements fait de peaux d’animaux. Et après un long hiver glacial, cette glorieuse tradition du printemps pouvait enfin commencer.
Les hommes et les femmes entraient alors solennellement sur la piste de danse portant des panaches de plumes qui représentaient leurs inquiétudes et leurs chagrins du moment. A la fin des quatre jours de danses, ces panaches étaient accrochés à un cèdre à l’entrée est de la piste pour signifier que les danseurs avaient dorénavant laisser leurs problèmes derrière eux et qu’ils commençaient à fêter le renouveau de la vie ramené par le printemps
Durant le fête de quatre jours, les femmes Ute avaient l’opportunité de choisir leur cavalier et cela conduisait souvent à des histoires d’amour et à des mariages.

gif animé,flèche,Amérindiens

Category : Tribus Amérindiennes | Comments (213) | Write a comment |

Hopi Reservation

Added 15/5/2011


walpi, mesa,Hopi,pueblo

Aujourd’hui la réserve Hopi représente une enclave à l’intérieur d’une enclave, puisqu’elle se trouve totalement entourée  par la réserve Navajo. Cette poche intérieure, d’une superficie de 252 400 hectares est à cent pour cent Hopi. C’est leur place forte. Autour, 736 400 hectares appartiennent à la fois aux Hopis et aux Navajos, les deux tribus possédant chacune dans cette zone des intérêts pour moitié. Géographiquement parlant, toute cette région est située à l’intérieur de l’immense réserve Navajo. Les Hopis et les Navajos se sont battus pendant des années pour ces terres, et se sont finalement les tribunaux qui ont tranché.
Plutôt maladroit de la part du gouvernement américain lorsque l'on apprend que les deux peuplades étaient autrefois ennemies (les redoutables guerriers Navajo organisaient des razzias meurtrières chez les Hopi), et lorsque l'on connaît les différences fondamentales que présentent chaque peuple, agriculteurs sédentaires pour les Hopi et chasseurs nomades pour les Navajo. La cohabitation des deux tribus est supervisée depuis 1974 par le Congrès américain qui en définit les modalités ainsi que les frontières. Elle n'est, aujourd'hui encore, pas toujours évidente.
La population totale Hopi de la réserve s'élève à près de 10000 personnes essentiellement regroupées sur 12 villages.

hopi,houses,Mesa

Les villages Hopis sont regroupés sur trois mesas (plateaux) le long de la route 264 de l’état d’Arizona.
Elles sont numérotées d’Est en Ouest, chaque mesa compte trois villages.
Walpi, sur la Première Mesa, fut fondé aux environs de 1680, année de la rébellion pueblo.
Sichomovi fut construit 7 ans après, 16 ans avant la révolution américaine.
Hano est l’œuvre des pueblos Tewas qui ont fuit le Nouveau-Mexique au moment de la rébellion.

Sur la Seconde Mesa, Shungopovi fut reconstruit en haut du plateau après la destruction, suite à la rébellion, du village original situé plus bas.
Mishongnovi, une très ancienne communauté, fut réinstallée là juste après la rébellion.
Shipaulovi fut édifiée à peu prés à la même époque vraisemblablement comme un refuge provisoire contre les Espagnols.

Oraibi

C’est sur la Troisième Mesa, la mesa la plus à l’ouest, qu’est situé Oraibi.
Ce village, qui date de plus de 800 ans, est certainement le plus connu des villages Hopis. Son histoire marquée par les luttes est faite de dissidence et de sécession. En 1906, une fraction d’Oraibi s’en alla fonder un nouveau village, Hotevilla, également sur la Troisième Mesa.
Pour différentes raisons, un autre groupe se détacha en 1870 et construisit New Oraibi.
Enfin, une dernière fraction dissidente issue de la communauté d’Hotevilla partit à son tour pour créer Babaki, sur la Troisième Mesa.
A 70 kilomètres à l’ouest de la Troisième Mesa se trouve le village agricole hopi de Moenkopi, unique par la proximité de ses champs irrigués.

Les Hopis vivent traditionnellement dans des maisons carrées en pierre, qui, aujourd’hui, sont fort ruinées, et étant donné le niveau de vie, réparées avec de gros parpaings disgracieux. Les Hopis continuent à pratiquer leurs anciennes cérémonies. Traditionnellement, elles se déroulent en partie dans des pièces souterraines, les Kiwas.

gif animé,flèche,Amérindiens

Category : Tribus Amérindiennes | Comments (78) | Write a comment |

Le Peuple Hopi

Added 13/5/2011


Hopi,Amerindiens,Arizona

Le mot Hopi signifie "peuple paisible". Il semble que les Hopis soient venus vers le VIIIe siècle du sud pour s'installer dans l'actuel Arizona. C'était une tribu de chasseurs et cueilleurs qui vivaient dans des maisons enterrées.
Les Hopis sont un peuple d'agriculteurs, vivant dans un pays aride. Leurs cultures étaient adaptées à cet environnement désertique, où il faut tenir compte des chemins d'écoulement des eaux de pluie pour en profiter pour l'irrigation naturelle. Ils savent faire pousser le maïs, le coton, les haricots, les courges et le tabac au milieu du désert de l'Arizona.
Plusieurs petits groupes s'associèrent en de grands villages. L'agriculture devint de plus en plus importante au fur et à mesure que la population grandissait. Des clans se formèrent, et chacun était responsable de son champ.
La société Hopi est matrilocale et exogame. Elle est organisé en clans avec des fratries.
Après le mariage l'homme aménage chez sa femme, c'est elle qui est propriétaire du logement et des terres.

hopi

Chaque clan avait également la charge de certaines cérémonies au cours de l'année et même les femmes pouvaient y officier. Les Hopis vécurent ainsi jusqu'aux environ de 1540, quand un groupe d'explorateurs espagnols mené par Coronado, vinrent pour la 1ère fois dans cette région. Par la suite, les missionnaires espagnols essayèrent de convertir les Indiens au christianisme tandis que les explorateurs et les soldats cherchaient tous les moyens pour les exploiter.
Pendant ce temps, la tribu Navajo voisine commençait elle-aussi à sentir la pression des Espagnols. Il s'en suivi une guerre qui affecta les Hopis et les autres tribus voisines. Cette période de guerre dura jusqu'en 1824 quand les Espagnols ont reconnu l'indépendance du Mexique et que les terres des Hopis furent données au gouvernement mexicain. Bien que l'Espagne les laissa maintenant en paix, les Navajos continuèrent d'attaquer les Hopis pour prendre leurs terres.
En 1870 le gouvernement américain revendiqua lui aussi les terres Hopis. Ceux-ci durent à nouveau se battre pour finir dans la réserve Hopi de Black Mesa en Arizona où ils vivent encore aujourd'hui.
Leur spiritualité est restée très vivante et n’a que très peu été influencée par le Christianisme.

gif animé,flèche,Amérindiens

Category : Tribus Amérindiennes | Comments (62) | Write a comment |

| Contact author |