Sur la piste rouge | Bloguez.com

Quileute Legend

Added 22/3/2011


Thunderbird,Quileute,legend,oiseau tonnerre,amerindiens

"Au commencement, la sagesse et la connaissance avaient été données
aux animaux, car le Grand Esprit ne parlait pas directement à l’homme.
Il envoya certains animaux pour dire aux hommes
que c’était à travers ces bêtes, les étoiles, le soleil et la lune
que les êtres humains devaient apprendre."

Il y a bien longtemps
Au pays du peuple appelé les Quileute
Une pluie battante, la grêle el la neige tombaient
Le vent féroce de l’arctique soufflait violemment

Les grêlons étaient si gros
Que beaucoup de Quileute furent tués
Les survivants mourraient de faim et étaient faibles
Ils avaient perdu la volonté de continuer à vivre

De violentes tempêtes avaient soufflé sur les côtes
Détruisant toutes les récoltes
Les hommes Quileute ne pouvaient plus pêcher
Car une glace épaisse avait recouvert les rivières

A la fin le Chef des Quileute hurla au Grand Esprit
Aide mon peuple à survivre, envoie nous un signe
Et si ce n’est pas le cas, notre peuple va périr
Notre destin est entre tes main Grans Esprit

Tout à coup survint un énorme bruit effrayant
Et des éclairs de lumière blanche déchirèrent la nuit
Les Quileute regardèrent apeurés les cieux
Et virent une gigantesque créature montant très haut

Cet oiseau était énorme avec des yeux rougeoyants
Ces ailes étaient comme des voiles de plumes
Et entre ces serres massives et acérées
Se trouvait une grosse baleine noire.

Soudainement cet oiseau tonnerre envoyé par le Grand Esprit
Déposa la baleine sur le sable près de la mer démontée
Ensuite il s’éleva et partit rapidement
La tribu avait été sauvée, les Indiens étaient remplis de joie

L’oiseau tonnerre et la baleine avaient sauvé les Quileute de la mort
Jamais ils n’oublieraient ce cadeau envoyé par le Créateur
Aujourd’hui encore ils construisent de grand totems
Représentant l’oiseau tonnerre
Pour que les futures générations puissent toujours se souvenir

By Mr Ed (Traduction)

gif animé,flèche,Amérindiens

Category : Contes et Légendes | Comments (79) | Write a comment |

Spirit of Spring

Added 20/3/2011


Spirit of Spring,légende du printemps,amerindiens

Un vieil homme était assis dans sa hutte, situé au bord d'un ruisseau gelé. C'était la fin de l'hiver, l'air n'était pas si froid et son feu était pratiquement éteint. Il était seul, ces longs cheveux étaient blancs et le seul bruit était celui de la tempête qui balayaient la neige qui était tombée récemment.
Un jour, alors que son feu était en train de mourir, un beau jeune homme entra dans la hutte. Ses joues étaient rouges et ses yeux pétillaient. Il marchait d'un pas rapide et léger et portait des fleurs odorantes à sa main.
" Ah mon fils, dit le vieil homme, je suis heureux de te voir, entre, raconte moi tes aventures et parle moi des pays que tu as traversés. Je te raconterai mes plus beaux exploits et tu feras de même et nous nous amuserons bien!"
L'homme extraya de son sac une étrange pipe qu'il remplit de tabac et la tendit à son invité. Ils fumèrent tous les deux et commencèrent à raconter leurs histoires.
"Je suis Peboan, l'esprit de l'hiver, dit le vieil homme, je souffle et les ruisseaux deviennent immobiles. Les eaux gèlent et deviennent aussi dures que des pierres."
"Je suis Seegwun, l'Esprit du printemps, répondit le jeune homme, je souffle et les fleurs éclosent dans les prés et dans les bois."
"Je secoue mes mèches de cheveu, dit le vieil homme, et la neige couvre la terre. Les feuilles tombent des arbres et mon souffle les balaye. Les oiseaux s'envolent vers des pays lointains et les animaux se cachent pour se protéger du froid."
"Je secoue mes tresses, dit le jeune homme, et des averses chaudes de pluies douces tombent sur la terre. Les fleurs lèvent leurs têtes du sol, et l'herbe devient plus épaisse et verte. Ma voix rappelle les oiseaux, et ils arrivent en volant joyeusement des pays du sud. La chaleur de mon souffle fait couler à nouveau les ruisseaux, qui entonnent des chants d'été. La musique emplit les bosquets que je traverse et toute la Nature est en joie."
Et pendant qu'ils conversaient, un merveilleux changement se produisit.
Le Soleil commença à se lever, une douce chaleur enveloppa lentement la place.
Peboan, l'Esprit de l'hiver, devint silencieux, sa tête s'affaissa et la neige à l'extérieur de la hutte fondit. Seegwun, l'Esprit du printemps, devint plus radieux et se leva gaiement.
Le rouge-gorge et l'oiseau bleu commencèrent à chanter au dessus de la hutte, le ruisseau fit entendre son murmure et l'odeur des fleurs parfumèrent l'atmosphère.
La hutte disparut lentement et Peboan s'enfonça et disparu dans les eaux du petit ruisseau, c'est ainsi que partit l'Esprit de l'hiver et les enfants indiens purent cueillir les premières fleurs délicatement parfumées, et découvrir la beauté du printemps.

Légende chippewa

gif animé,flèche,Amérindiens

Category : Contes et Légendes | Comments (67) | Write a comment |

Légende des Bisons

Added 15/1/2011


Légende des bisons,legende cheyenne,belle image

Auparavant, les bisons mangeaient les hommes.
Il y eut alors un conseil organisé par la pie et le faucon, amis de l’homme, qui décida qu’une course serait organisée parmi les animaux et que les vainqueurs mangeraient les battus.
La pie et le faucon représenteraient les hommes.

Le circuit prévu était long, il faisait le tour de la montagne. Le bison le plus agile s’appelait Neika (tête agile) et il était sûr de gagner la course. Tous les animaux et tous les oiseaux se couvrirent de peinture pour la course et c’est pour cela que depuis ce temps ils portent de jolies couleurs.
Ils s’élancèrent et coururent le plus vite possible. Tous les petits oiseaux, tortues, lapins, coyotes, loups, mouches, fourmis, insectes et serpents furent vite distancés...
A l’approche de la montagne, le bison était en tête ensuite venaient la pie et le faucon, et le reste des animaux s’étirait le long du chemin dans un nuage de poussière.
Autour de la montagne le bison mena la course, mais près de l’arrivée les deux oiseaux foncèrent  et gagnèrent la course pour les hommes.
Le bison dit alors à ses petits de se cacher des hommes, car ils allaient sans doute les chasser, et ils mangèrent de la chair humaine pour la dernière fois. Les jeunes bisons firent cela en plaçant la viande devant leur poitrine en dessous de leur gorge.
C’est pourquoi nous ne mangeons pas cette partie du bison.

Depuis ce jour, les Cheyennes chasse le bison.
Comme les oiseaux, amis des hommes les avaient aidés, ils ne les mangent pas mais ils portent leurs jolies plumes comme parure.

Légende Cheyenne

gif animé,flèche,Amérindiens

Category : Contes et Légendes | Comments (80) | Write a comment |

| Contact author |